Les verres progressifs.

Le verre progressif a été inventé pour répondre à tous les besoins visuels de près comme de loin sans avoir à enlever les lunettes. Après 45 ans, lorsque des défauts visuels multiples apparaissent avec le verre progressif je peux lire, travailler sur écran et conduire sans avoir à produire d'efforts.

Le verre progressif est destiné aux personnes presbytes. A partir de 45 ans la vision de prêt commence à être floue et fatigante. Cette gène visuelle peut être réglée par le port d'une simple vision de près. Lorsque l'on combine plusieurs défauts visuels, le verre progressif sera alors préconisé.

Les verres mi-distance.

Ils sont conçus sur un principe semblable aux verres progressifs, avec la correction en vision de près (lecture) sur la partie basse du verre et  une correction en vision intermédiaire (écrans) sur la partie centrale du verre. Ce verre est idéal pour activité de bureau.

Le champ de vision est donc variable et la personne peut utiliser les verres dégressifs ou mi-distance en vision de près ou intermédiaire sans avoir besoin de changer de lunettes.

Choisir entre verres progressifs et verres mi-distances.

C'est une étape importante de dialogue avec votre opticien, ensemble vous prioriserez vos besoins, la fréquence d'usage de votre équipement afin de déterminer la solution la mieux adaptée. 

Le verre progressif sera une option conseillé dans le cas où nous avons besoin de corriger toutes les visions, de la vision de loin jusqu'à la vision de près. Le verre mi-distance est préconisé dans le cadre d'une activité de bureau quand on a besoin d'utiliser sa vision de près (lecture) et la vision sur écran. Elle n'a d'utilité que pour une activité à vision rapprochée.

L'ensemble des opticiens Medoc Optique est formé pour vous accompagner dans le choix de la bonne géométrie de verre, pour vous procurer le meilleur des conforts.